SogoBudo & Karaté

Sogo Budo Jujutsu à Laval

Sogobudo / Jujutsu - Laval

Le Sogo Budo Jujutsu est une synthèse d’arts martiaux traditionnels japonais. Il s’agit d’un art martial japonais moderne d’inspiration traditionnelle, basé sur la synthèse du karaté, du judo et de l’Aïkido, avec l’intégration des anciennes formes martiales que sont le Jujutsu, le Taijutsu, le Kenpo et le Jojutsu. Des éléments d’un autre art martial y sont ajoutés : ceux du Sambo.

Signification du terme Sogo Budo : Composé de deux Kanji : So (complet) et Go (s’adapter, unir); Représente dans son ensemble la synthèse et la compréhension; Bu (martial) et Do (la Voie). Il s’agit donc d’une synthèse de la Voie martiale.

Cliquez sur le logo pour en savoir plus …


Club de Karaté Tai Sei à Montréal

Je vous invite à visiter notre dojo de Karaté Shotokan à Montréal. Le premier cours est gratuit et nos sensei (3ième et 8 ième Dan) seront heureux de vous y accueillir ! Vous y êtes tous les bienvenus, de 5 à 99 ans !


Cliquez sur la banière pour en savoir plus…

Publié dans Sport | Laisser un commentaire

KiwiSDR

Installation de KiwiSDR dans le shack de ve2ymmInstallation de KiwiSDR dans le shack de “VE2YMM”

Pour vous connecter au serveur : http://ymartin.com:8073

Pour recevoir des émissions radios, il vous faut une bonne antenne de réception (il en existe beaucoup, principalement omnidirectionnelles, mais aussi directionnelles, filaires, “loop”, discones, actives, passives, etc…) et un bon récepteur de radio. KiwiSDR vous propose d’écouter les radios ondes-courtes (de 10 kHz à 30 MHz)  via une interface web sur internet, disponible depuis n’importe ou sur le globe ! Cette interface est fournie avec une pléiade d’outils, vous permettant d’écouter les radios internationales publiques et professionnelles, les radioamateurs, mais aussi de décrypter des émissions numériques, décoder et afficher le code morse, recevoir des fax météo, etc… De plus, à chaque récepteur radio est attaché un GPS, garantissant ainsi le lieu géographique précis ou il est situé, identifiant avec précision le lieu de l’écoute radio que vous souhaitez utiliser.

Des passionnés à travers le monde mettent à disposition leurs précieuses installations pour que tous puissiez bénéficier de ces merveilleux récepteurs de qualité, utilisant la technologie SDR.

Pour vous connecter au serveur : http://ymartin.com:8073

Inconvenient d’être en ville : Malheureusement, la station est situé en pleine ville de Montréal, près d’un transformateur électrique d’Hydro-Québec et cela génère beaucoup de bruits parasites, quoi que j’essaye ou que je fasse pour les éliminer. En effet, toutes les fréquences au dessous de 10 MHz sont plus visiblement affectées par ces “bruits” radio-électriques et ne permettent pas une écoute optimale des signaux radio, malgré une bonne antenne qui est peut-être aussi trop sensible. 

Ces problèmes sont malheureusement récurrents dans les métropoles. 

Ve2ymm

Publié dans Radioamateur | Laisser un commentaire

Essai de l’analyseur de spectre KC908 de Deepace

Voir aussi :

Note : Le premier produit décrit ci-dessous est le modèle “Post-Beta”. Le suivant (un peu plus bas) est le modèle définitif et mis à jour régulièrement via son Firmware et une nouvelle option pour le démodulateur numérique embarquée (D-Star, Fusion, DMR, nXDN et dPMR) via une mise à jour matérielle. Les mises à jour seront faites régulièrement sur ce site.

Premières impressions …

Note : La nouvelle version du KC908 est arrivée le 10 février 2021 … Voir la description et la vidéo plus bas.

Reçu directement de Deepace le 24 juillet dernier (2020), l’analyseur de spectre portable en temps réel, modèle KC908, est de prime abord très accessible (1999$$US au 26 juillet 2020), portable, de petite taille (tient dans la main) et très polyvalent. En voici rapidement ses spécifications :

  • Large bande passante de 5KHz à 10.8GHz selon les specifications récentes disponibles sur le site web du fabricant. Quant à l’étiquette du boitier reçu, elle montre 9kHz à 12.4GHz mais affiche 5kHz à 12.4GHz  sur l’écran de l’appareil ;
  • Analyseur de spectre / Récepteur SDR / Générateur de signal / Corrélateur
  • Précision à +/- 1Hz ;
  • L’analyseur de spectre peut échantillonner 3GHz en 1 seconde ;
  • 2 canaux de réception (affichage de phase & amplitude par canal) ;
  • Bande passante du récepteur (SPAN) max. de 15MHz avec des pas de 10Hz à 1MHz  ;
  • Récepteur SDR compatible HDSDR et GNURadio ;
  • Démodule les signaux analogiques et permet d’écouter les modes AM-FM-USB-LSB-CW et le mode IQ utilisé pour les connexions numériques ;
  • Modes numériques (en option) : D-Star, C4FM (Fusion), DMR, nXDN, dPMR, Tetra, P25, etc. (nouveau modèle) ;
  • Largeur de bande programmable du démodulateur de 150Hz à 300kHz ;
  • Permet l’enregistrement sur une carte SD du signal IQ ;
  • 999 mémoires ;
  • Sensibilité/niveau de bruit minimum de -120 dBm ;
  • Réjection 60dB ;
  • Poids : 882 grammes (version post-Beta) et 925 grammes pour la nouvelle version avec le module optionnel numérique (la documentation indique 900 grammes).

(Toutes les spécifications et le manuel technique et d’utilisation est disponible sur cette page : https://www.deepace.co/kc908-spectrum-analyzer/. Le fabriquant prévoit dès cet été, segmenter ses modèles avec au moins 2 versions, avec des blocs de fréquences différents.

L’appareil supporte 2 entrées (pour 2 antennes ou sources RF). La première supporte jusqu’à 6GHz et l’autre 12.4GHz. Le manuel anglais est disponible sur le site web et explique assez bien l’utilisation de l’analyseur, mais ce dernier en est encore à la version Beta (avec encore quelques captures d’écrans en chinois, ce n’est donc pas très pratique à comprendre si vous ne saisissez pas la langue). Il faudra s’attendre à avoir une version révisée et plus complète dans les mois à venir. Pour son alimentation interne, le boitier intègre 4 batteries de type 18650 pour une autonomie de 4 à 5 heures (les batteries ne semblent pas accessibles facilement, depuis la face avant du boitier). L’appareil est d’ailleurs fourni avec un tournevis hexagonal à cet effet. On peut le charger via l’alimentation fournie (12V/2.5A) ou encore avec la prise USB-C sur le côté.

Ce que j’ai aimé : J’ai apprécié la qualité et la netteté de l’écran ainsi que l’utilisation conviviale et intuitive de l’appareil. C’est simple même si parfois on cherche les doubles fonctions des touches, mais elles sont clairement indiquées sur l’analyseur et à l’écran. Contrairement à ma première impression et après une utilisation plus régulière du récepteur SDR, la limite des 15 MHz de bande passante (SPAN) est amplement suffisante dans la plupart des besoins. L’affichage et les informations en temps réel s’affichent rapidement et fluidement. En comparant avec d’autres récepteurs radios que j’avais sous la main (Icom 7300 et Icom 9600, récepteur Icom R30, SDR Perseus, etc…), les informations lues que j’ai comparées sont précises. L’appareil est de petite taille et tient facilement dans la main. Les mise à jours sont disponibles en ligne et permettent à l’appareil d’évoluer avec de nouvelles fonctions et correction de petits bugs. C’est un bijou à posséder pour un radioamateur !

Ce que j’ai moins aimé : La qualité du haut-parleur interne pourrait être améliorée. Les commandes sur le côté ne sont pas très pratiques. J’adorai l’utilisation du gros bouton rotatif et multifonctions des autres modèles de la série KC901x. Après un certain temps d’utilisation, l’appareil a tendance aussi a chauffer, mais ceci reste normal du à l’utilisation de composants hautes fréquences, le boitier métallique servant de refroidisseur aux composants actifs.

Suggestions immédiates : Il y a au moins 2 points importants qui m’ont manqué dès l’utilisation initiale de l’appareil. L’affichage en temps réel de curseurs informatifs à l’écran des fréquences sur les pointes du graphique (que l’on retrouve par exemple sur les petits fréquencemètre/analyseurs de spectre “RF Explorer“). L’obligation de déplacer les marqueurs pour avoir l’information est très utile mais longue à utiliser. Ce qui rendait dans les autres modèles de la famille KC901 uniques, c’était la grosse molette sur le top de l’appareil qui rendait les opérations plus fluides et agréables à utiliser. Le bouton sur le côté est souvent sollicité et n’est pas pratique à utiliser.

(…)

Il faut noter que cet analyseur est avant tout un appareil de mesure et non un récepteur de radio ultra performant, pas très sensible comparé aux appareils radio un peu plus spécialisés. Le choix de l’antenne sera donc importante pour “tuner” le signal correctement. Deepace vends aussi des antennes imprimées, dont le model KCR100b, une antenne directionnelle log-périodique supportant de 380MHz à 8GHz avec un gain maximum de 5dBi.

Cette antenne directionnelle peut se révéler très utile pour trouver l’origine d’une émission radio. C’est un outil indispensable pour détecter la source d’un problème à diagnostiquer !

Le récepteur SDR, principalement un logiciel embarqué, un ajout pratique (et formidable) à l’analyseur de spectre pour évaluer rapidement le contenu d’un signal. Ceci dit, le SDR embarqué offre de nouveaux horizons très attractifs pour tout toute une communauté de passionnées, d’entreprises professionnelles, de radio-amateurs et d’écouteurs tous horizons confondus. Il va de soit que ce nouveau marché offre une pléiade d’opportunités. Il serait cependant souhaitable de lui offrir quelques options supplémentaires, comme des filtres audio numériques DSP, un scan de fréquences, options de décodages numériques des radios professionnelles ou comme le DAB+ des radios broadcast numérique, le RDS utilisé pour les radios FM, le trunking pour les radio utilitaires, un logiciel de gestion des fréquences externe, une molette multifonctions sur le top de l’appareil, etc … et rester à l’écoute des utilisateurs, et cette partie est souvent délaissée par les concepteurs qui ont parfois une vision sans doute plus pragmatique de leur produits ou du marché qu’ils souhaitent atteindre. Côté marketing, ça reste des options très intéressantes qui offriraient des belles valeurs ajoutées au produit. On pourrait aussi imaginer offrir des morceaux de codes ouverts permettant à des firmes plus spécialisées d’offrir des ajouts numériques, des filtres audio, des liens avec des GPS pour cartographier le rayonnement d’un émetteur, des décodeurs numériques de signaux codés, des accessoires certifiés, etc … mais ce ne sont là que des idées toutes aussi ouvertes 😉

Cet appareil est un premier jet du fabriquant Deepace dans cette catégorie, et je suis certain qu’il sera amélioré avec le temps, ajoutant de nouvelles fonctionnalités, des améliorations de la sensibilité et des performances générales pour la partie SDR, mais dans l’ensemble, cet appareil plaira autant aux techniciens radio, radar ou micro-ondes dans l’utilisation d’outils d’analyses et de detection de problèmes plus pointus, qu’aux radio-amateurs férus d’écoutes et de technologie. La grande bande passante de l’appareil et la possibilité de faire des mises à jour logiciels en fait un outil très polyvalent.

Note : La version testée est la 1.2.0 avec les menus en langue anglaise. Le setting est disponible avec l’option “FUNC” du KC908.

Mise à jour fin octobre 2020 (Haut de page) : Une nouvelle version du KC908 est maintenant disponible, 2 fois plus chère que la précédente (3999 $US) et avec une face avant revue, avec des boutons plus arrondis et une disposition différente et plus pratique par rapport au modèle initial, un boitier noir et (enfin !) un bouton rotatif en face avant pour accéder aux différentes fonctions de l’analyseur (bien plus pratique à l’utilisation que le bouton sur le côté, qui est aussi resté sur le nouveau modèle). Selon le fabriquant, le produit n’est pas exactement le même, avec une amélioration matérielle de la sensibilité au niveau des basses-fréquences et est limité à 10.8GHz pour le modèle de base. Il est a noter que le générateur de fréquences intégré n’est accessible que pour le modèle “10.8/18.6GHz” seulement, ce qui rend les modèles qui ont été vendus en version Beta et le modèle suivant en pré-vente, intéressants. Il est a prévoir que, comme les modèles précédents chez Deepace, d’avoir d’ici 1 an ou peut être plus, une version révisée et encore améliorée, mais selon le concepteur, il va surtout se concentrer sur la mise à jour logiciel de l’appareil et n’entrevoit pas d’autres modèles. Ce produit est unique et je n’ai trouvé aucun comparable sur le marché actuellement, pour un produit équivalent et dans cette gamme de prix.

La dernière version du micro-logiciel (firmware) (janvier 2021) est la 1.5.1 disponible sur https://www.deepace.co/support/ et est compatible avec tous les modèles KC908.

 

.   

Mise à jour 10 février 2021 (Haut de page) : J’ai reçu le nouveau KC908 avec quelques surprises. Le boitier en plastique noir a une attache de cassé et quelques touches du clavier de l’appareil restent bloquées quand on les utilise. Ça n’est pas pratique ! J’ai aussi immédiatement noté une amélioration de la qualité audio pour le récepteur SDR lors de sa première utilisation.

Après plusieurs essais infructueux avec l’utilisation du clavier, j’ai dévissé les 6 vis du panneau avant pour comprendre le problème. En les dévissant, le clavier semblait fonctionner normalement de nouveau. Ceci semble véritablement un défaut de conception. l’épaisseur du clavier en plastique mou (3 mm, voir la photo ci-dessous) est compressé lors de la fermeture de la face avant, il est trop collé à la face avant de l’appareil et empêche les touches de se déployer adéquatement à cause de la pression autour de ces dernières, ce qui les bloque. Ce n’est vraiment pas supposé d’être ainsi pour un appareil neuf. Un email a été envoyé à la compagnie, mais les 2 semaines de vacances pour le nouvel an chinois va probablement retarder la correction du problème. Pour y remédier, j’ai du desserrer les 6 vis en face avant. En espérant que ceci soit temporaire …

La réponse de Deepace a cependant été très rapide (même en période de fête) et l’entreprise est déjà en train de corriger le problème avec un nouveau clavier et promet de m’en renvoyer un nouveau ainsi qu’une nouvelle valise dès le retour des fêtes … À suivre donc !

La roulette en face avant est une nette amélioration pour l’utilisation des menus et du changement des fréquences, mais ça ne remplace pas la molette des modèles précédents (KC901 par exemple) que je regrette beaucoup. J’ai aussi noté à l’écran l’application dynamique du curseur des fréquences s’appliquant sur l’amplitude la plus élevée, comme suggérée dans ma première “review” du modèle post-Beta, et c’est vraiment un gros plus ! Les supports en plastique noir aux 4 coins de l’appareil sont maintenant fixés avec des vis et des rondelles en T, et ils ne peuvent pas tomber ou se perdre comme avant. L’utilisation du clavier et la nouvelle disposition des touches est vraiment plus pragmatique et intuitive à utiliser. L’appareil que j’ai reçu est arrivé avec la version 1.5.2 du firmware et ne semble pas encore disponible en ligne lors de la rédaction de ces quelques lignes.

Cette nouvelle version (9kHz – 10.8GHz) n’intègre plus de générateur de fréquence mais semble plus sensible et avec une meilleure qualité audio. C’est toujours aussi simple à utiliser et très portatifs comparé aux autres produits que je connais. La possibilité de charger l’appareil avec une connexion USB-C est aussi grandement appréciée. Le changement de filtre après 500 MHz va créer un petit gap, mas ceci est normal et n’altère en rien la précision de l’appareil. En règle général, l’appareil est simple, précis, puissant et vraiment agréable à manier.

Il me reste maintenant à l’utiliser et le tester dans des conditions plus réelles …

Voici une première impression du KC908 (les vis de la face avant desserrées) 

Mise à jour 08 mars 2021 (Haut de page) : Un nouveau firmware est disponible, c’est la version 2.0.0 disponible sur https://www.deepace.co/support/. Au grand bonheur des radioamateurs, cette version intègre maintenant la démodulation numérique “Fusion” (mais je n’ai pas encore trouvé comment utiliser cette fonction qui ne semble pas faire partie des choix de démodulation). Le mode CTS/DCS semble aussi bugué. Le mode CTS (CTCSS) analogique ne semble pas fonctionner correctement. Il sera corrigé dans la prochaine révision. 

Mise à jour 11 mars 2021 (Haut de page) : Ça n’a pas tardé, après mon rapport concernant la malfonction du CTCSS (CTS), une nouvelle version 2.2.0 du firmware a été rendu disponible. Après quelques tests, ce mode fonctionne mais n’est pas si précis que le standard utilisé dans les bandes amateurs par exemple. Il s’ajit d’une analyse en temps réel et le décodage du CTS (un signal analogique) peut varier un peu en fonction de la qualité de la réception. Les résultats de ce mode devraient plutôt être affichés en fonction de la table établie pour le CTCSS standard (voir : https://en.wikipedia.org/wiki/Continuous_Tone-Coded_Squelch_System).

En plus de la correction, le mode digital “DMR” a été ajouté.

Pour que ces nouveaux modes digitaux (“Fusion” et “DMR“) fonctionnent, il faudra ajouter une option matériel à l’appareil (un décodeur numérique). Ce dernier devra donc être retourné chez le fabriquant pour la mise à jour.

Qu’en sera-t-il des autres modes numériques populaires comme le NXDN, D-Star, APCO25 utilisé par les services municipaux et les pompiers, voir même le trunking pour les taxis et transporteurs mais qui nécessitera une gestion plus complexe des mémoires et des standards utilisés, etc… ? Le KC908 a un avenir avenir prometteur !

Il faut l’avouer, en plus de son utilité première d’analyseur de spectre très rapide et précis, les options de cet analyseur de spectre “hybride” sont vraiment fantastiques !

Mise à jour 16 mars 2021 (Haut de page) : Je viens de recevoir un courriel du concepteur de l’analyseur. Le module numérique n’est pas encore disponible pour la réception des modes numériques (“Fusion” et “DMR” en autres). Il sera envoyé sous peu et la gestionnaire de projet va me prévenir de la mise à jour quand ça sera complété. Le coût est de 200$US pour cette amélioration matérielle de l’option numérique.

Mise à jour 05 avril 2021 (Haut de page) : La mise à jour officielle du mode numérique supportant pour le moment les modes YSF (Fusion) et DMR est disponible au coût de lancement de 200$US (le prix normal sera de 399$US). J’attends maintenant la confirmation de la procédure pour le renvoi du KC908.

Image du module numérique.
Réf: https://twitter.com/deepaceblog/status/1378949185358102535

Mise à jour 30 avril 2021 (Haut de page) : Après moins d’un mois, l’appareil envoyé en Chine est revenu avec une valise neuve et le clavier corrigé, en plus de l’option numérique qui y a été ajoutée. Le KC908 est revenu avec le firmware mis à jour à la version 2.3.1. Les modes numériques disponibles sont les suivants :

  • D-Star
  • YFS (C4FM ou Fusion)
  • DMR
  • nXDN
  • dPMR

D’autres modes sont à venir :

  • Tetra
  • P25

Our participation in the May Day gathering of Chinese amateur radio enthusiasts https://twitter.com/deepaceblog/status/1389878733960404993?s=20

Premier test en mode numérique DMR :

Note : La dernière version 2.3.2 (mai 2021) corrige l’identification des codes en DMR.

Test de réception en mode Fusion (C4FM ou YFS) :

Publié dans Radioamateur, Technologie | 2 commentaires

Test du micro sans fil SmartMike +

Le “SmartMike+” est un micro sans-fil bluetooth qui se connecte sur votre téléphone (iPhone ou Android) pour se substituer au micro du smartphone. Prévue pour faire des petites capsules vidéo de bonne qualité, le son est incontestablement un élément que l’on néglige souvent. Bien comprendre c’est aussi ne pas mettre son énergie à filtrer les sons indésirables et ce micro, efficace est fait pour ça. Il fonctionne via une application (SMike+) qui va considérablement vous aider à l’utiliser.

Son coût est d’environ 200$CAD et vous le trouverez facilement en faisant une recherche sur Internet, Amazon ou via d’autres canaux de distribution.

Une image vaut mille mots, donc voici la petite vidéo qui parlera d’elle même …

Publié dans Gadget, Technologie | Laisser un commentaire

10 fois plus de véhicules électriques au Québec depuis 5 ans !

Nissan Leaf SL 2013 - YMartin.com

Quand nous avons acheté notre premier véhicule électrique (VÉ), une Nissan Leaf SL en janvier 2014, il y  avait à peu près 5000 VÉ au Québec. Depuis ce chiffre a décuplé !

Il y a 6.6 millions de vehicules au Quebec (chiffres 2019, tous véhicules confondus) pour 40,000 VÉ (2019) et ça représente 0.6% environ du parc automobile au Québec. Par contre, une statistique plus récente de l’AVEQ parleraient plutôt de 52,556 VÉ ce qui monte le chiffre à 0.8%. C’est quand même dix fois plus qu’il y a 5 ans …

Sources :

Publié dans | Laisser un commentaire

Réparation de l’ordinateur portable “Dell 320N+” (1991)

Fraîchement arrivé de France en février 1993, j’emmenais avec moi mon ordinateur portable, un Dell 320 N+, 20MHz Intel i386SX avec l’option du co-processeur installé, 60 Mo de disque dur et 8 Mo de mémoire vivre (avec les 2 modules supplémentaires de 2Mo chacun installés). De nos jours, même votre smartphone est bien plus puissant que ça, mais il y a plus de 25 ans, cet ordinateur était à la pointe de la technologie. Je l’ai utilisé durant quelques années et il n’a jamais failli à la tâche, principalement pour héberger mon BBS de l’époque, “Le Frenchy BBS”. Et pour comparaison, les 2 modems qui y étaient connectés étaient plus gros que le laptop lui-même. Je ne l’ai pas gardé mais bien des années plus tard, je suis tombé par hasard sur une petite annonce qui vendait le même modèle pour moins de 100$ et non fonctionnel. Je prenais le risque de l’acheter et voir si je pouvais le réparer.

Dell 320 N+ (Réparé : 4Mo/160Mo 386SX 20MHz avec co-processeur) – YMartin.com

Voici une publicité de Dell pour ce laptop, parue dans le “Computer Paper” de Mai 1991 (Volume 4 No 5) page 13 … pour le modèle de base, 320N (et non N+).

Computer-Paper-May1991-Vol4No5-p13-dell

Quand je l’ai reçu, quelques petits morceaux du boitier étaient cassés, mais rien de majeur. Le disque dur n’était plus fonctionnel, la batterie du bios de 4.8V au Cadmium-Nickel  était a remplacer et le rétro-éclairage de l’écran LCD noir et blanc ne fonctionnait plus.

i387SX

Le disque dur, un Conner CP2064 (60Mo) ne marchait plus. Ce modèle de disque n’est plus disponible, mais j’ai trouvé sur eBay, un ancien disque dur Conner modèle CP2121 (120 Mo) compatible (type 47 dans le bios version A8 à A11) et fonctionnel. Une fois formaté sous DOS 6.22, l’ordinateur est de nouveau opérationnel !

Conner CP2064

Disque dur IDE 60Mo

Le rétro-éclairage de l’écran ne fonctionne plus … (La petite lampe CCFL est en fait cassée, mais son alimentation de 200V fonctionne encore.)

Lampe du rétro-éc;airage de l'écran LCD N&B

La batterie du Bios a été remplacée et faite à partie de 2 modèles de 3 batteries (le modèle original n’existe plus), puis soudée et mise dans une gaine thermo-rétractable.

La petite lampe du rétro-éclairage de l’écran a été reçue ce matin et illico remplacée. Elle fait 4 mm de diamètre au lieu de 5 mais c’est suffisant pour éclairer l’écran efficacement.

Quels petits tests et réglages et tout est maintenant parfait. Il faut remonter le tout.

Je n’ai pas été capable de retrouver les 2 modules de mémoire de 2 Mo chacun (pour un total de  8Mo pour le laptop) qui avaient été ajoutés dans mon laptop original et que j’avais mises de côté. Ces mémoires semblent maintenant difficiles à trouver …

Il reste aussi le Bios à mettre à jour mettre avec la dernière version disponible (Passer de la version “A8” à la “A11” qui date du 03 novembre 2011). Le dilemme est de faire fonctionner la batterie car l’ordinateur requiert qu’il soit branché et que la batterie soit complètement chargée pour que la mise à jour fonctionne. Comme la batterie n’est plus fonctionnelle depuis longtemps, et qu’elle n’est plus disponible ni des produits compatibles, que ce modèle spécial est constitué de 2 blocs de 8.2 volts (la batterie principale et un “backup”), il va falloir “bricoler” …

(… à suivre)

Publié dans BBS, Informatique / Internet | Laisser un commentaire