Mois de la prévention de la fraude

Fraude, contrefaçon, falsification, tricherie, escroquerie, supercherie, tromperie, dissimulation, artifice, gabegie, ruse… je suis toujours surpris de lire les arnaques qui fonctionnent et qui sévissent encore. Je vous copie intégralement le texte du Bureau de la concurrence du Canada, tant il est important de se rendre compte que les escrocs utilisent souvent des trucs simples pour vous voler, en agissant tout aussi simplement sur notre crédulité, nos sentiments et notre gentillesse pour en profiter. Le bon gros bon sens est encore la meilleure défense pour vous prémunir de ce genre d’attaque sournoise.

fraude

OTTAWA, le 26 mars 2007

Dans le cadre du Mois de la prévention de la fraude, le Bureau de la concurrence recommande aux entreprises de se méfier des télévendeurs malhonnêtes qui pourraient les contacter afin d’essayer de leur vendre des services et des fournitures de bureau telles que des cartouches d’encre.

Des télévendeurs malhonnêtes appellent des entreprises pour soi-disant confirmer des renseignements tels que leur adresse postale exacte et le type d’imprimante qu’elles utilisent. La personne qui appelle demande également le nom de l’employé auquel il s’adresse. L’employé de l’entreprise ciblée a l’impression qu’il parle au fournisseur habituel et fournit les renseignements demandés.

Des entreprises peuvent également recevoir un deuxième appel d’un télévendeur qui prétendra qu’il appelle du service d’expédition afin de confirmer l’adresse de l’entreprise pour la livraison de la commande. Cet appel est habituellement enregistré.

Que la cartouche d’encre ait été livrée ou non, l’entreprise recevra une facture. Si le paiement n’est pas envoyé, le télévendeur contactera l’entreprise pour exiger le paiement et/ou fera parvenir à l’entreprise des documents tels qu’un

« DERNIER AVIS »

Si l’entreprise refuse de payer ou essaie de retourner les produits, l’escroc menace de faire intervenir une agence de recouvrement bidon ou essaie de négocier un prix plus bas. Comme les prix étaient très élevés au départ, l’escroc réalise tout de même un profit.

Les entreprises sont vulnérables aux arnaques de ce genre en raison de leur taille. Lorsqu’une organisation compte de nombreux employés, il est difficile de savoir quand et auprès de qui des fournitures ont été commandées.

Des conseils du Bureau de la concurrence à l’intention des entreprises :

À faire :

  • mettre en garde le personnel au sujet des arnaques concernant les fournitures de bureau;
  • s’assurer que le personnel observe les politiques d’achat;
  • s’assurer que le personnel sait ce qu’il ach te. Il doit poser des questions au sujet du prix, de la quantité et de la nature des produits proposés par les télévendeurs;
  • s’assurer que seuls les employés autorisés commandent des fournitures;
  • se méfier des offres inhabituelles, telles que des offres pour un temps limité ou des ententes spéciales.

À ne pas faire :

  • fournir   des inconnus des renseignements confidentiels au sujet des marques et des mod les de leur équipement de bureau;
  • ajouter des vendeurs   leurs syst mes de comptes créditeurs avant d’avoir la certitude qu’il s’agit de fournisseurs légitimes;
  • autoriser le paiement de factures provenant de fournisseurs inconnus sans tout d’abord vérifier qui a commandé les fournitures;
  • commander des fournitures sans tout d’abord confirmer le nom de l’entreprise avec qui elles font affaire.

Les télévendeurs sont tenus de fournir aux consommatrices et aux consommateurs des renseignements qui les aideront à faire la distinction entre les télévendeurs légitimes et les criminels : le nom de l’entreprise pour laquelle ils travaillent, la valeur et la nature des produits qu’ils vendent, et toute restriction ou condition assortie à la livraison du produit.

En 2006, le Bureau a reçu près de 15 000 plaintes concernant la fraude par marketing de masse. De ce nombre de plaintes, plus de 1 200 avaient trait au télémarketing trompeur. À la suite d’enquêtes menées par le Bureau en 2006, 175 accusations ont été portées à l’encontre de particuliers et d’entreprises impliqués dans des affaires de télémarketing trompeur.

Le Bureau de la concurrence préside le Forum sur la prévention de la fraude, qui se compose d’entreprises du secteur privé, de groupes de consommateurs et de bénévoles, d’organismes publics et d’organismes d’application de la loi déterminés à lutter contre la fraude touchant les consommateurs et les entreprises. Avec l’appui de ses partenaires, le Forum s’emploie à faire en sorte que les Canadiennes et les Canadiens ne soient pas victimes d’escrocs en les renseignant sur la façon de reconnaître, de signaler et d’enrayer la fraude.

Pour de plus amples renseignements au sujet du Forum ou du Mois de la prévention de la fraude, aller à  www.bureaudelaconcurrence.gc.ca/fraude

Pour de plus amples renseignements, les journalistes peuvent communiquer avec :

Maureen McGrath
Bureau de la concurrence
819-953-8982; 613-296-2187 (cell.)

Pour de plus amples renseignements, le public peut communiquer avec :
Centre des renseignements
Bureau de la concurrence
819-997-4282; 1-800-348-5358

S’inscrire pour recevoir ces courriel : www.ic.gc.ca/inscriptions

Lire aussi l’article : « Arnaque des guichets banquaires »

Cette entrée a été publié dans Arnaque, News. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *