La chaussure de luxe est Bretonne

La chaussure de luxe est bretonne - YMartin.com Si la chaussure française a bien du mal à mettre un pied devant l’autre, il y a un village breton qui lui, resiste toujours devant l’envahisseur à la Bazouge-du-Désert.

Bien avant la grande guerre, mon grand-père Jean-Batiste MARTIN avait crée une entreprise fleurissante, la perle de la chaussure française, la chaussure de semi-luxe pour femme et la marque JB-Martin. Cette entreprise faisait la fierté de Fougères en Ile-et-Vilaine, garantissait des centaines d’emplois et permettait à l’économie locale de s’épanouir. Depuis une dixaine d’année, l’économie et la chaussure connaissent des difficultées, tant bien que l’usine de Fougères dû fermer ses portes et tourner une page d’histoire.

Dans le respect des traditions et pour permettre aux générations futures d’apprendre à connaître cet artisanat (car la chaussure est encore un art très manuel), Yves MARTIN a créé en 2003 un petit atelier de chaussures, employant actuellement une dixaine de personnes et travaillant pour les marques prestigieuses comme Delage et Christian Louboutin. Avec une production de 5 500 paires par an, c’est tout l’artisanat français qui en bénéficie, dans le respect des traditions et pour transmettre cet héritage à nos enfants.

Liens pertinents:

 

Cette entrée a été publié dans Famille & amis, News. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *