Pour Delphine

À l’autre bout de la planète sur la petite île du Japon, reconnue dans le monde entier pour sa technologie de pointe, un drame avait lieu. Un tremblement de terre provocant un raz de marée sans précédent, détruisait tout sur son passage. Le puissant tsunami qui s’en suivit ne faisait aucun compromis et ne laissa derrière lui que terreur et destruction. J’ai écrit ces quelques lignes pour Delphine qui me racontait ce qui se passait là bas…

Pour Delphine

Elle était venue sans malice, valise et tendresse avec elle,
Pour découvrir une flamme, le temps d’un soleil levant,
Et sur cette terre d’accueil encore toute tremblotante,
Son cœur criait l’ardeur d’une vie encore toute nouvelle.

Ses amis, ses amours, mais aussi toute sa vie,
S’enfuyaient et criaient devant la mer déchainée,
Impuissants, héroïques, mais aussi terrassés,
Sur cette terre de feu, de pleurs et d’oublis.

Le monde jugeait sans trop savoir pourquoi,
Ce peuple démuni devant ces irréelles images,
Désarmés devant cette ombre funèbre sans âge,
Chevauchants, impuissants, terrassants leur voix.

Ils marchaient, fuyant la mort, l’horreur et la peine,
Dans un monde qui tournait encore plus vite,
Décalés, sur ce limon comme nouveau gite,
Leurs cœurs gros, à s’en crever les veines.

De partout l’humilité des rois affluaient,
De l’est à l’ouest, soufflait un vent chargé d’espoir,
Du nord au sud, le temps ne rêvait que de paix,
Et Delphine continuait d’y croire …

YM

Cette entrée a été publié dans Famille & amis. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *