Au Québec, personne n’est responsable …

 Notre frigidaire est plein, nos cartes de crédit fonctionnent à plein rendement, de quoi nous plaindrions nous ? Et pourtant, nos gouvernements et nos municipalités gaspillent notre argent sans plus de ménagement, nos taxes augmentent sans modération, la corruption est banalisé par les médias et nos attitudes insouciantes. « Au Québec, personne n’est responsable », alors comment voulez-vous résoudre les problèmes existants ? Comble de l’absurde, cette non-responsabilité est inscrite noir sur blanc dans nos lois ! Si un accident survient sur une route, il ne sera pas possible de poursuivre les responsables, c’est interdit ! Alors si le travail est mal fait, si votre voiture s’abime dans un trou sur la chaussé, si vous vous blessez à cause d’un travail bâclé ou simplement si les consignes de sécurité n’ont pas été respectées ou encore si votre pneu explose, etc. les responsables disparaitront mystérieusement et rien ne sera fait pour améliorer votre sort et le sort des générations futures. On se plaindra et on oubliera jusqu’au prochain problème !

Pourtant les exemples sont criants. Un exemple récent à Montréal, le ministre chargé du projet de l’agrandissement l’échangeur de l’aéroport Trudeau sur la 520 qualifie les travaux en cours de  « bien gérés ». Ces travaux, qui donnent aussi des casses têtes aux automobilistes, vont subir un dépassement de coût de 55% et un retard de 4 ans ! Et je projet ne fait que commencer ! … Est-ce cela une bonne gestion ? Il n’existe pas un seul projet dans le domaine de la construction municipale ou provinciale qui ne voit pas au moins doubler son coût de projet après la première année de travaux. À ma connaissance, « aucun » projet de construction géré par une grande ville ou un ministère a su respecter son budget et son échéance. Alors pourquoi payer des administrateurs incompétents pour faire un budget qui ne sera pas respecté ? Est-ce là le bon exemple pour les entreprises privées ? Même les projets qui n’ont pas encore commencés comme l’hôpital du CHUM est déjà hors contrôle au niveau des coûts … Est-ce cela que l’on veut montrer au reste du monde ? Et bien entendu, c’est sans compter les 30% en moyenne à remettre à la caisse noire de la maffia locale. Même notre premier ministre baillonne les explications sur la corruption dans la construction !

Plus le temps passe, moins, cela ne semble nous affecter. Notre système privilégie la négligence à la responsabilité. Et surtout ne soyez pas rassurés car de toute façon, ce sont les citoyens comme vous et moi qui vont payer pour cette indifférence, et cela me choque profondément.

Cette entrée a été publié dans Point de vue. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *