Le 220MHz (135cm) dans la bande amateur …

En Amérique du Nord, le “220 MHz” (135 cm. ou aussi nommée 1.25 m. ou 1.35 m. selon les pays) est une bande calme et peu utilisée mais qui aurait tendance à être plus connue. Elle s’étend sur une bande passante actuelle de 6 MHz (de 219 MHz à 225 MHz). En Europe elle n’est pas autorisée, et par conséquent interdite en France ! Ceci limite donc le plaisir de communiquer dans le monde dans cette bande ainsi que les fabricants qui y voient moins d’intérêt …

Ces fréquences, réservées aux amateurs connaissent leurs débuts en 1933 et fut approuvé par la FCC en 1938. Elles auraient dû remplacer le 27 MHz publique (la fameuse Citizen Band ou CB) dans les années 70 si l’ARRL n’était pas intervenue en faveur des radioamateurs. Ce segment de fréquences fut aussi brièvement utilisé dans les années 80 par le transporteur américain UPS, puis finalement abandonné. En 2015, le 220 MHz a aussi été proposées comme projet pour le contrôle du movement des trains (voir railroads.dot.gov) mais ces fréquences n’ont jamais été utilisés.  Elles sont maintenant exclusivement utilisées dans les bandes radioamateur.

Côté matériel (voir plus bas), les fabricants n’ont aussi pas suivit aussi à cause du manque d’intérêt des amateurs dans cette bande. Un des derniers à le proposer fut Kenwood avec son tri-bandes portatif DStar, le TH-D74, mais qui fut discontinué fin 2020. Cependant, des marques chinoises proposent actuellement quelques produits intégrant le 220 MHz.

Principalement utilisée en mode FM, le 220 MHz est dédié aux communications de courtes distances (quelques kilomètres). Elles bénéficient aussi de conditions de propagation sporadiques E et troposphériques (voir aussi l’article “Propagation en HF“), ou bien pour des utilisations en EME (“Earth-Moon-Earth”, trafic radio via la lune comme réflecteur). Cette bande est assez pénétrante, particulièrement dans les métropoles et permet donc des communications de bonne qualité. Il existe aussi de nombreux relais locaux, utilisant parfois le “DStar” mais rarement le DMR ni le Fusion par manque de modèles disponibles dans ces modes numériques.

Tableau de fréquences pour le 220 MHz

  • 219.00 – 220.00 – …
  • 220.00 – 222.00 – Available only to assist with disaster relief efforts

(…)

  • 222.00 – 222.30 – CW, SSB
  • 222.00 – 222.05 – EME Exclusive
  • 222.05 – 222.10 – CW
  • 222.1 – National CW Calling Frequency
  • 222.10 – 222.275 – SSB
  • 222.2 – National SSB Calling Frequency
  • 222.275 – 222.30 – Propagation Beacons
  • 222.31 – 223.37 – Repeater Inputs (2)
  • 223.390 – 223.490 – High Speed Data (Local option cross-band duplexed to 430 MHz, or 1300 MHz.)
  • 223.490 – 223.590 – FM Voice Simplex
  • 223.59 – 223.89 – Data
  • 223.592 – 223.69 – High Speed Data Local Option one 100 kHz channel, or three 30 kHz Channels: 223.605, 223.635 and 223.665
  • 223.685 – 223.805 – Narrow Band Packet 4 channels, Max BW of 30 kHz each centred at 223.7, 223.73, 223.76 and  223.79
  • 223.790 – 223.890 – High Speed Data local option as 223.39 – 223.49
  • 223.91 – 225 – Repeater Outputs (2)

Notes:
(1) Secondary Status 219 – 220 MHz to be addressed in the new band plan.
(2) Table of repeater pairs

Quelques fréquences et relais locaux (Canada) :

  • 223.5  – National calling frequency
  • VE2RHH : 224.900 (-1.6 MHz) Tone 100.0 – École Polytechnique à Montréal
  • VA2RJO : 224.880 (-1.6 MHz) Tone 141.3 – St-Jerome, QC
  • VE2RM : 224.980 (-1.6 MHz) – Montreal, QC
  • VA3FCG : 224.980 (-1.6 MHz) Tone 127.3 – Stratford, ON

Matériel :

 

Sources :

This entry was posted in Radioamateur. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.