CONFÉRENCE

Une conférence, qu’est-ce que c’est ? Une sorte de boite aux lettres collective, dans laquelle on peut écrire ses messages, lire les messages des autres et répondre.

L’intérêt d’une conférence est d’atteindre la diffusion la plus large possible. De cette façon, quand vous posez une question, vous êtes pratiquement sûr d’obtenir au moins une réponse.

Dans cet objectif, les sysops (Opérateurs du système) ont commencé à “relayer” des conférences qu’ils pouvaient proposer sur leur BBS.

En fait, tous les jours, votre BBS favori appelle (de façon complètement automatique évidemment) le BBS voisin et lui envoie tous les messages que vous avez tapé durant la journée. En échange, il reçoit tous les messages qui ont été tapé chez le voisin. Puis le BBS voisin appelle lui aussi son voisin et ainsi de suite avec une structure pyramidale qui permet aux serveurs faisant partie d’un même réseau d’envoyer et de recevoir des messages aux 4 coins du monde.

Jusque là, tout est très simple… Mais, étant donné l’énorme intérêt de relayer des conférences, beaucoup de sysops ont voulu faire pareil. Peu à peu, un certain nombre de ‘Net’ (réseaux) ce sont alors organisés. Prenons pour exemple le réseau “amateur” le plus largement diffusé: FidoNET. A ce jour, FidoNET est relayé sur plus de 19.000 BBS partout dans le monde! Imaginez-vous l’anarchie si tout cela n’avait pas été organisé de façon rationnelle…

Heureusement, de bonnes volontés se sont présentées pour organiser ces réseaux. Cela a beaucoup d’avantages. Entre autres, cela permet aux sysops de recevoir des conférences de l’étranger alors qu’un seul d’entre eux appelle réellement à l’étranger (on partage la note ensuite). Mais recevoir la conférence et y écrire des messages, ce n’est pas tout! Imaginez-vous si toutes les conférences n’étaient en fait qu’un immense ‘Main board’, sans thème, sans modérateur avec plus de 20.000 messages par jour !!! Cela n’aurait aucun intérêt… Pour que les conférences relayées gardent un intérêt, il a fallu procéder à des découpages et ils sont de plusieurs sortes:

  • Découpage par réseau:

Un réseau peut correspondre à une zone géographique, à un thème …

  • Découpage technique:

Entendons par là que certains découpages ont été fait pour des raisons techniques (hardware ou software), c’est à dire soit par type de micro-ordinateur, de système d’exploitation et de BBS. Cependant, aujourd’hui, ce type de découpage tombe plus ou moins en désuétude étant donné qu’on est capable d’échanger des informations entre différents systèmes (plate-forme).

  • Découpage géographique:

Ce niveau de découpage permet entre autre d’entretenir des conférences dans une langue particulière, ou de respecter des zones tarifaires pour les communications interurbaines et outre-mer.

  • Découpage des responsabilités:

En effet, pour le bon fonctionnement des réseaux, il faut faire appel à des compétences locales. Ainsi, dans chaque réseau, des personnes se chargent d’accueillir les nouveaux, de tenir à jour la liste des serveurs connectés, d’aider à l’acheminement des conférences en créant des “ponts” (vers l’étranger) ou des “noeuds” (ou “connexions” pour que d’autres serveurs puissent venir prendre des conférences chez eux), ou tout simplement d’entretenir une conférence en devenant modérateur (et ce n’est pas la tâche la plus facile). Le modérateur est probablement le responsable avec qui vous aurez le plus de contacts. Certains le considèrent comme le chien de garde d’une conférence, dont le seul rôle serait de “faire le policier”. C’est bien dommage. Si c’est en effet du ressort du modérateur de recentrer les débats et d’éviter les messages “hors-sujet”, il est aussi, ET AVANT TOUT, là pour vous aider, vous informer… C’est en général une personne qui maîtrise très bien le sujet et qui se fera un plaisir de répondre à vos questions.

  • Découpage thématique:

Cela signifie tout simplement qu’au lieu de gérer une énorme conférence d’intérêt général, on gère plusieurs conférences ayant chacune un thème particulier. C’est le découpage qui vous concerne le plus directement en tant qu’usager, car c’est avant tout celui là qui doit être respecté pour le bon fonctionnement de chaque conférence. Comme nous venons de le voir, des modérateurs contrôlent que ce découpage est bien respecté, mais ils ne peuvent pas tout voir et tout corriger avant qu’une erreur soit commise. Le mieux est donc qu’avant d’écrire dans une conférence relayée, vous vous teniez au courant du thème de celle-ci, de la langue à y utiliser…

Les quelques règles des conférences

Ces règles ne sont pas toutes écrites. Elles peuvent être simplement morales. Elles sont définis pour l’ensemble du réseau, mais elles peuvent être affinées par le RC (Coordinateur Régional, voir aussi RC), et par votre SysOp. Pour les conférences locales, seul votre SysOp peut vous renseigner puisqu’il est le SEUL responsable d’une conférence locale. Voici en général les quelques règles que nous nous efforçons de respecter:

  • La règle de base est de respecter les règles propres à chaque conférence!

Pour nous renseigner sur ces règles, vous avez plusieurs moyens:

– Contacter le modérateur, qui est le responsable “moral” de la conférence

– Demander à votre Sysop, qui en tant que responsable technique” de la conférence, doit pouvoir vous renseigner

Le moyen le plus simple: LIRE LA CONFÉRENCE avant d’y écrire.. Ceci vous permettra de vérifier la majeure partie des informations dont vous avez besoin.

  • Restez courtois, poli!
  • Lorsque vous répondez, grâce aux lecteurs hors lignes (readers off-line), vous avez la possibilité de citer tout ou partie du texte original de façon à rappeler à votre correspondant le sujet du débat, de prendre un contexte comme référence à votre réponse. N’abusez pas de cette possibilité! Tout le monde lit vos messages. Essayez donc de ne pas répéter l’intégralité du texte en ajoutant un ‘OK’ en bas, surtout si le texte est long ! Une pratique relativement courante de ce point de vue est, quand le paragraphe est long, de le détruire entièrement et de mettre à la place entre crochets un titre au paragraphe. Par exemple, si j’avais voulu faire des remarques sur ce paragraphe, j’aurais mis [Règles concernant les quotes] et j’y aurais répondu…
  • Essayez de respecter les milliers de personnes qui vont vous lire en n’agressant personne, ni par le fond, ni par la forme. Ceci sous-entend que vous devez relire vos messages avant de les envoyer, pour corriger les fautes qui pourraient s’y trouver, que vous ne devez pas hésiter à répondre dans une conférence différente si le sujet dérive, et que par la même occasion, vous veilliez à garder un sujet correspondant au sujet de votre message.
  • Gardez toujours à l’esprit que les SysOps vous proposent un service gratuit, mais qui ne l’est pas pour tout le monde! Essayez de calculer combien coûte à la communauté des SysOps l’envoi d’un message en Australie par exemple…
  • Ne prenez pas pour acquis ce que dit le voisin. Il est facile de monter la tête de tout un chacun sur un simple pressentiment, et ceci nuis au réseau tout entier.
  • On ne peut exclure une personne sans raison valable, cependant, le sysop ou opérateur du système est seul maître à bord. Respectez les autres et tout ira bien. Un réseau ne peux exclure des usagés, ceci va à l’encontre de son éthique… cependant un BBS peux le faire s’il a une raison valable et le fera certainement contre sa volonté. On souhaite ne jamais avoir à utiliser cette clause !.

D’une manière générale, il suffit de chercher à rendre la lecture de vos messages le plus agréable possible, et ce par le fond, comme par la forme (n’hésitez pas à utiliser des smileys par exemple 😉 ). ( “smileys”: signes de ponctuations qui permettent de mettre un peu de chaleur et de vie à vos messages. Les codes utilisés sont souvent décrits sur les BBS. Voir “SMILEY”)

Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.