CHECKSUM

De l’anglais “Somme de contrôle”. Méthode de contrôle développée par Hewlett-Packard. Algorithme (“signature analysis”) permettant de contrôler l’intégrité des mots ou de la trame reçue.

On utilise cette méthode par exemple quand on copie des EPROM (mémoire programmable). En utilisant la méthode de signature analysis, on obtiendra un chiffre représentant le “checksum” qui sera calculé à partir de l’EPROM originale. Ce nombre obtenu (généralement hexadécimal) permet de vérifier que les mémoires qui seront ensuite copiées seront bien conformes à l’original en comparant le checksum de chaque mémoire par rapport à celui obtenu sur la mémoire originale.

Certains protocoles utilisent aussi cette méthode de comparaison.

Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.