L’Eldorado du futur : la mer pour remplacer le pétrole !

 Sea Generator

Voici une nouvelle qui risque de passer volontairement innapercue auprès des cartels pétroliers ou des fabriquants de voitures. L’eau de mer, sous certaines conditions, peut brûler en dégageant une très grande quantité d’energie !

Le Dr John Kanzius, un chercheur, à réussit à faire brûler de l’eau de mer. Cet exploit fut découvert par hasard, en expérimentant un générateur de radiofréquences qu’il avait créé pour traiter le cancer, afin de détruire les cellules cancéreuses contenant des nanoparticules métalliques. Cette réaction chimique est d’autant plus captivante qu’elle a été validée par le Dr Rustum Roy, un chimiste de l’université américaine de Pennsylvanie (The Pennsylvania State University).

En language scientifique, les ondes radio affaiblissent le lien entre les composantes de l’eau de mer, soient, le chlorure de sodium, l’hydrogène et l’oxygène. Stimulée par des radiofréquences, cette réaction libère l’hydrogène qui s’enflamme et brûle tant qu’elle est exposée au champ d’énergie des radiofréquences. L’hydrogène, ainsi brûlé, libère une chaleur de plus de 1649 °C. D’après le docteur Roy, il s’agirait de la plus importante découverte dans la science de l’eau depuis les 100 dernières années !

Cette nouvelle découverte, stimule aussi l’imagination et le monde des affaires en offrant des perspectives fabuleuses au niveau énergétique. Une simple expérience à permis de faire tourner un moteur basique, à partir d’une flamme produite par l’eau de mer (voir la vidéo). Bien entendu, il faudra déterminer l’efficacité énergétique de cette réaction pour probablement attendre plusieurs années avant de voir des applications concrêtes se réaliser.

Mais l’intérêt extraordinaire de cette révélation est sans nul doute, la simplicité d’approvisionnement de ce futur carburant, beaucoup moins dangeureux à manipuler que le pétrole ou l’hydrogène sous pression, extrêmement moins cher à produire et qui de plus, génère une énergie propre !

Nos océans pourraient-ils devenir un jour le carburant de nos véhicules de demain ?

Video à regarder (en anglais) : http://www.rustumroy.com/May42007WKYCCleveland.wmv

Cette entrée a été publié dans Découverte. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *