FIDONET

(Voir aussi ADRESSE & COURRIER).

Fidonet a vu le jour dans les années 1983. Son créateur, Tom Jennings fut à l’origine de la création d’un des plus important BBS de l’époque: Le FidoBBS à San Fransisco (Californie, USA).

FidoNet est aujourd’hui le plus grand réseau informatique amateur et structuré du monde, il couvre tous les continents avec quelques 19,000 BBS, soit plus de 27,000 Nodes en ligne 24h/24. Le réseau USENET d’Internet est plus important encore (50.000 Noeuds), mais n’étant pas bien organisé il est difficile de les comparer.

FidoNet assure gratuitement depuis bientôt 10 ans, le transit du courrier privé et des conférences (Echomail) entre tous les points du réseau. Il est structuré par une organisation hiérarchique gérée à chaque niveau par des responsables élus par les nodes qu’ils gèrent.

Chaque noeud du réseau FidoNet est identifié par une adresse électronique de la forme : Zone:RégionNet/Node comme 1:167/122.

La zone “1:” États-Unis et Canada, “2:” concerne l’Europe, “3:” Océanie, etc…

Un document rassemble l’ensemble des nodes Fido, c’est la NODELIST que vous trouverez sur tous les systèmes reliés.

Le réseau a une topologie en arbre. En écrivant depuis un Node Québécois à un utilisateur de l’autre coté de l’atlantique votre message va successivement traverser le système du coordinateur local puis régional, traverser via le coordinateur de zone, puis une fois dans le pays concerné redescendre par le même biais sur le système destinataire. En général le courrier privé est acheminé vers l’Europe en un peu moins de 36 heures.

La technologie Fido a inspiré la création de dizaines d’autres réseaux, comme Solutionet, Francomédia, Francophonet, Québecnet,  ZyxelNet, MacNet, la liste est longue…

Sur la base Fido et à partir du principe des conférences, des réseaux de fichiers ont été créés pour propager au travers du réseau les dernières versions de logiciels ShareWare. Le réseau Hintnet par exemple diffuse les dernières versions des logiciels de jeux de “APPOGEE”, et autres… sur les BBS connectés en moins de 3 jours.

Le fait que plus de 19.000 machines puissent échanger si facilement une telle quantité et diversité de données n’est pas le fruit du hasard, Fido possède une sorte de comité de normalisation pour l’examen des propositions des auteurs de nouvelles définitions. Pour obtenir plus d’informations sur Fido et comment vous y raccorder interrogez un système proche de chez vous. Faire grandir le réseau est l’une des premières règles à respecter.

Mais n’oubliez pas que Fido est un réseau Amateur dédié à l’échange et au partage libre de l’information pour tous et sans rémunérations. Pas de cryptage (codage des données) et pas de commerce !

Les réseaux à technologie FidoNet

FidoNet ayant pris rapidement de l’ampleur, et de nombreux outils existant pour exploiter cette technologie, certains se sont dit: “Mais que diable ! Pourquoi limiter cette puissance au seul FidoNet !”. Car en effet, il est très simple de créer un réseau parallèle, utilisant les mêmes techniques et les mêmes outils. Comment? Je vous ai dit qu’il y avait 6 zones FidoNet, correspondant chacune à un continent. Ce qui n’est pas prêt d’évoluer. Que se passe-t-il si je me donne une adresse en zone 7 ? Rien, si je suis tout seul. Mais si j’ai un copain avec moi et qu’on dit 7:1/1 c’est moi, et 7:1/2, c’est toi, et qu’on échange des messages avec ces adresses… Ça marche! Vous avez assisté à la création de “MonNet” ! (Voir aussi COURRIER).

On a donc décidé de créer des réseaux sur des zones différentes les uns des autres, de façon à pouvoir les échanger sans aucun conflit (d’adresses!). Évidemment, vous n’avez plus 6 zones à votre disposition, donc c’est un peu différent. Mais il est tout à fait possible de dire que l’adresse sera finalement X:ZRR/NN##.PPP, ou X est la zone réservée, Z le numéro de zone géographique, RR de région,  NN de net, ## de node et PPP de point ! (Voir aussi ADRESSE) Et on a recréé une hiérarchie “à la Fido”… On distribue une nodeliste qui récapitule tous ça, et le tour est joué ! Mieux encore: si au lieu de s’envoyer des paquets de courrier, on s’envoyait des fichiers? Ou bien un peu des deux? Bien sûr! D’ailleurs, ça marche aussi dans Fido, qui en plus de s’échanger le courrier, permet de faire circuler les modifications de la Nodeliste, ou encore les FIDONEWS!

Aujourd’hui, des centaines de réseaux circulent grâce à cette technologie à travers le monde.

Histoire de compliquer un petit peu les choses, notez que _personne_ n’est responsable de l’attribution des numéros de zones aux réseaux. N’importe qui pouvant créer, quand il le souhaite, son propre réseau, et FidoNet n’étant pas propriétaire de la technologie qui porte son nom, ce problème est ingérable. On conseille en général de se renseigner auparavant sur les zones libres avant de créer un réseau, mais, comme il était très difficile d’obtenir des informations sur tous les réseaux en circulation, on retrouve beaucoup de réseaux utilisant les mêmes numéros de zone. Si ce n’est pas trop gênant lorsque ces réseaux n’ont pas la même diffusion géographique, cela devient beaucoup plus embêtant lorsque deux réseaux utilisant la même zone sont diffusés au même endroit.

Cette entrée a été publié dans Non classé. Ajoutez en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.